pleasewait

La Gazette De Saint Froult No 4

pleasewait

Nous chargeons la Gazette

load_light_blue.

La Gazette
De
Saint-Froult


Bulletin municipal Numero 4 novembre 2016 - mai 2017

 

























lijn
 

Le mot du maire de Saint-Froult…

                      Mes chers amis,

maire Nous voilà arrivés à la fin de l’année 2016. Cette année a été chargée pour nous tous, tant au niveau national (avec de nombreux évènements dramatiques) qu’au niveau local dans notre village et ses alentours. En parlant des alentours du village, vous n’avez pas pu ignorer cette très grosse construction à Echillais, visible aussi très facilement depuis les remparts de Brouage… Il s’agit bien du nouvel incinérateur, bien plus grand que nous l’imaginions ! Loin de moi l’idée de recommencer mon plaidoyer anti-incinérateur, il n’a pas été entendu… Cependant, quand j’entends reparler du projet de transfert de l’aéroport de transfert à Saint-Agnant, je ne peux m’empêcher de penser que cela devient de l’acharnement sur les communes du sud de l’estuaire (je me suis exprimé à ce sujet dans l’Hebdo du 20 octobre 2016).

Bref, soyons positifs et parlons de notre village. Les projets lancés en début 2016 (voir Gazette n° 3) ont tous été réalisés. Vous l’aurez constaté, les travaux de la Renverse ont été menés à bien avec leur lot de surprises normales sur un établissement peu entretenu depuis longtemps. Les deux parkings sont terminés. A ce propos, je tiens à remercier la commune de Beaugeay et son maire Pierre Chollet qui nous a offert aimablement les pierres permettant de délimiter le parking du 8 mai. Des aménagements provisoires ont été installés rue de l’Europe afin de réduire la vitesse, cela semble être efficace sauf pour d’irréductibles motards (la gendarmerie de Saint-Agnant a été sollicitée à leur sujet).

J’attire votre attention sur les stationnements gênants, particulièrement dans la partie sud du village. J’en appelle au civisme de chacun afin de ne pas créer de gêne pour les autres véhicules qui veulent circuler. Sans un effort de votre part, nous ferons enlever les véhicules gênants.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons constaté que les aménagements et les espaces verts (tables et bancs) ont été utilisés et respectés cet été. Nous allons continuer nos efforts d’embellissement de ces espaces communs. Nous commençons déjà à réfléchir à l’aménagement des nouveaux terrains de la commune (à côté de l’école route de la Prise à Robion). Les idées sont les bienvenues.

Je souhaite remercier les enseignantes de Saint-Froult, Delphine et Gaëtane, pour leur investissement tout au long de l’année, notamment pour la commémoration du 8 mai 1945.

Des équipements de sécurité ont été installés devant la mairie et l’école (merci à Didier Portron, maire de Moëze de nous avoir offert les barrières de sécurité). L’école de Saint-Froult sera très prochainement équipée d’un système d’interphone et de vidéosurveillance, rendu obligatoire depuis les attentats. La vigilance de chacun reste de mise.

Une nouvelle fois, je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la rédaction et à la mise en page de la Gazette. Grâce à Marie-Brigitte Gonzalez et Peter Van Der Goor, vous pouvez suivre la Gazette numérique tout au long de l’année sur le site www.mairiesaintfroult.fr.

Nous essayons d’améliorer la vie à Saint-Froult avec nos propres moyens et nos propres fonds. Cela nous garantit indépendance et autonomie dans la gestion et l’évolution de notre village. L’ensemble de l’équipe municipale et les agents de la mairie restent à votre disposition. Amitiés.

Simon Villard, maire de Saint-Froult

PS – Le repas des Aînés sera le dimanche 4 décembre à midi.
Les vœux de la mairie seront le samedi 21 janvier 2017 à 19h.

 

Les vœux de monsieur le Maire.
21 janvier 2017

Chers habitants,

Nous voilà arrivés au début de l’année 2017. Cette année a été chargée pour nous tous, tant au niveau national (avec de nombreux évènements dramatiques) qu’au niveau local dans notre village et ses alentours. Cette année d’élections où nous aurons des choix à faire, il est important que ces évènements dramatiques ne viennent pas altérer notre jugement et nos choix vers la haine de nos voisins.

Bref, soyons positifs et parlons de notre village. Les projets lancés en début 2016 ont tous été réalisés.

Vous l’aurez constaté, les travaux de la Renverse ont été menés à bien avec leur lot de surprises normales sur un établissement peu entretenu depuis longtemps (20 ans).

Les deux parkings sont terminés. A ce propos, je tiens à remercier la commune de Beaugeay et son maire Pierre Cholley qui nous a offert aimablement les pierres permettant de délimiter le parking du 8 mai 1945.

Des aménagements provisoires ont été installés rue de l’Europe afin de réduire la vitesse, cela semble être efficace sauf pour quelques irréductibles motards (la gendarmerie de Saint-Agnant a été sollicitée à leur sujet). Ce dispositif est un test qui nous permettra à terme d’installer des aménagements définitifs efficaces. admrlogo

La rue de l’Eglise et son lot de surprises est donc maintenant terminée. Je salue le travail efficace du syndicat de voirie et de la société Eiffage.

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons constaté que les aménagements et les espaces verts (tables et bancs) ont été utilisés et respectés cet été. Nous allons continuer nos efforts d’embellissement de ces espaces communs.

Nous commençons déjà à réfléchir à l’aménagement des nouveaux terrains de la commune (à côté de l’école route de la Prise à Robion).

Nous allons sûrement faire provisoirement un petit terrain afin que les enfants de l’école fassent un peu de sport !! Vos idées sont les bienvenues.

Je souhaite remercier les enseignantes de Saint-Froult, Delphine et Gaëtane, pour leur investissement tout au long de l’année, notamment pour la commémoration du 8 mai 1945 et celle du 11 novembre 1918. Les maires des communes alentour commencent à être jaloux ! Des équipements de sécurité ont été installés devant la mairie et l’école (merci à Didier Portron, maire de Moëze, de nous avoir offert les barrières de sécurité). admrlogo

Pour 2017 :

L’école de Saint-Froult sera équipée d’un système d’interphone et de vidéosurveillance, rendu obligatoire depuis les attentats. La vigilance de chacun reste de mise.

Nous ne ferons pas de grands travaux de voirie car nous attendons 2018 que les travaux de constructions de maisons soient terminés sur la rue du Bas-Coinsot.

Un point-à-temps (entretien en surface de la chaussée) sera réalisé dans tout le village. N’hésitez pas à le signaler à nos agents si vous constatez des dégradations de la voirie.

Le carrefour de la rue de l’Europe et de la rue de l’Impervée sera lui aussi réaménagé et élargi pour une plus grande visibilité, mais plutôt sur l’année 2019, nos moyens ne sont pas extensibles.

Les travaux de réfection vont être réalisés sur le bâtiment de la mairie, rendus obligatoires pour sa mise aux normes. La façade ouest et la salle du conseil seront entièrement refaites et ré-isolées. Ces travaux étaient prévus pour 2017 mais leur montant n’était pas suffisant pour obtenir des subventions. C’est pourquoi nous avons repoussé d’un an pour réaliser un chantier plus important et plus couteux de réfection, intérieur et extérieur qui nous donnera droit à des aides.

Une mairie, c’est un peu comme un budget de famille. Il faut se fixer des priorités. On ne peut pas tout faire ni faire tout de suite. Mais il faut aussi prévoir les imprévus (comme nous avons eu en fin d’année par exemple).

C’est pour cela que les investissements ne peuvent pas toujours se faire aussi rapidement que nous le voudrions, mais c’est aussi grâce à ce mode de gestion économique que nous pouvons continuer à améliorer notre village, malgré la baisse des dotations et sans recourir à l’emprunt. admrlogo

Nous avons aujourd’hui les moyens de rester indépendants… Est-ce que cela va durer ? Cela, nous ne pouvons pas le savoir mais nous faisons tout pour !!! Un grand merci à nos partenaires les entreprises :

Le club informatique de Port-des-Barques, la LPO dont les membres font un travail de gestion et d’entretien du site formidable.

Je tiens à remercier les agents de la mairie qui font tourner notre commune au quotidien. Merci aussi à la brigade de gendarmerie de Saint-Agnant qui est toujours disponible quand nous en avons besoin !

Merci aussi à la Section des Combattants Républicains de Saint-Froult avec Gérard Bieth qui nous accompagne lors des cérémonies.

Une nouvelle fois, je tiens à remercier tous ceux qui ont participé à la rédaction et à la mise en page de la Gazette. Grâce à Marie-Brigitte Gonzalez et Peter Van Der Goor, vous pouvez suivre la Gazette numérique tout au long de l’année sur le site www.mairiesaintfroult.fr.


Merci à mon équipe municipale sur laquelle je sais que je peux compter !

Merci aussi à nos conjointes et conjoints, surtout la mienne, qui supportent nos absences et les soucis du village au quotidien. (Bonne fête Agnès !)

Nous essayons d’améliorer la vie à Saint-Froult avec nos propres moyens et nos propres fonds. Cela nous garantit indépendance et autonomie dans la gestion et l’évolution de notre village.

L’ensemble de l’équipe municipale et les agents de la mairie vous souhaite une excellente année et que vos vœux deviennent réalités, et ayez confiance en vos projets !

Avant de vous retrouver autour du buffet et du verre de l’amitié, je tiens à remercier nos cuisinières qui, comme chaque année, ont préparé aujourd’hui tous les produits : c’est du fait-maison tout frais de Saint-Froult !

Je vais laisser la parole à Madame Michèle Bazin… »

admrlogo

En quelques mots, Madame Michèle Bazin, conseillère départementale et maire de Saint-Agnant a félicité Simon Villard pour la chaleur de son accueil ainsi que celle de toute son équipe. Elle a parlé des problèmes actuels de voirie ainsi que de la « revitalisation du centre-bourg ».

Puis elle a laissé la parole à Monsieur Mickaël Vallet, conseiller départemental et maire de Marennes, président de la CDC de Marennes.

admrlogo admrlogo

Les sujets qui lui tiennent à cœur actuellement sont le contrat de ruralité et l’aide entre les intercommunalités voisines, plus particulièrement l’entente entre les deux communautés d’agglomération sur l’aménagement du marais de Brouage-Oléron.

Puis il a laissé la parole à Monsieur Maurice Deshaye, premier adjoint au maire de Marennes et conseiller régional.

admrlogo

Son travail actuel le porte vers la défense de l’emploi, la formation, l’enseignement, la création d’emplois sur l’apprentissage, la vigilance sur l’équilibre dans les territoires ruraux.

Enfin, chacun a remercié chaleureusement Martine et Jacqueline avant d’aller enfin goûter aux petites merveilles préparées par nos fameuses cuisinières et pâtissières de Saint-Froult !

admrlogo admrlogo admrlogo admrlogo admrlogo
 

Informations Pratiques

marie

La mairie de Saint-Froult.

Tél. : 05.46.84.92.44
Fax : 05 40 00 70 32
Email : mairiesaintfroult@wanadoo.fr

A compter du 15 novembre 2016 : mairie@stfroult.fr

Horaires d’ouverture:
Le lundi-mercredi-vendredi:
de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h00
Le mardi: fermé
Le jeudi : de 13h30 à 18h00

Nous vous rappelons que les élus tiennent une permanence à la mairie les premiers mardis de chaque mois, de 18h00 à 19h00, afin de vous aider dans vos démarches administratives (trésor public, impôts, CAF, etc.). N’hésitez pas à en profiter!  (Merci de prendre rendez vous auprès de la mairie)

L’école.

Tél. : 05.46.84.96.72

 

Les numéros d’urgence

urgence

Les numéros d’urgence à retenir:

adres1

Le Cabinet d’Infirmerie :
1 route de Plaisance à Saint-Froult.

Téléphone :
05.46.82.25.22 - 07.82.39.23.13
06.67.02.24.08

Les soins peuvent se faire au cabinet ou à domicile.

Les infirmiers :

La nouvelle infirmière, Marie-Paule WAQUET, qui nous vient du Nord, arrivée depuis le 1er juillet 2016 au cabinet de Saint-Froult et à qui nous souhaitons la bienvenue !

 

Inscription de vos enfants à la maternelle …

Aux parents dont les enfants sont en âge d’intégrer l’école maternelle de notre RPI (Regroupement Pédagogique Intercommunal) de Moëze, Beaugeay et Saint-Froult.

Pensez à les inscrire rapidement en prenant contact avec la mairie de Moëze (téléphone : 05.46.84.92.88).

 

L’inauguration de La Renverse…

en1

En ce 11 mars 2017, Yann et Céline inauguraient en compagnie de leurs deux enfants le nouveau bébé de la famille : La Renverse. en1 Dans un discours et devant un écran de projection, le jeune entrepreneur a rappelé le concept de la cantine rurale, montré par des photos avant-après l’ampleur du travail, les difficultés rencontrées, qu’elles soient techniques ou administratives...!

Il a remercié les aides financières qui lui ont permis d’amener ce projet à bien, ainsi que les aides à la main d’œuvre (parfois celle des voisins !) dans le travail de construction… en1Puis il a laissé la parole à Simon Villard, maire de Saint-Froult (dont vous pourrez lire le discours à la fin de cet article). en1 Michèle Bazin, maire de Saint-Agnant et Mickaël Vallet, maire de Marennes ont parlé (presque) ensemble. Ils ont tous les deux encouragé cette initiative originale et à laquelle ils souhaitent tout le succès possible. en1 Enfin, Christelle Pieuchot, conseillère régionale représentant le président de la région Nouvelle Aquitaine Alain Rousset a conclu en expliquant que La Renverse concrétisait la politique d’aide aux petites entreprises de la région.

en1

Yann a demandé à deux femmes, jeunes chefs d’entreprise avec qui il commerce, de venir expliquer leur nouveau projet. Anne Fichet a créé à Saint-Savinien « Aux Graines Buissonnières » où, après la culture et la cueillette, on y transforme les plantes aromatiques et médicinales en agriculture biologique : www.auxgrainesbuissonnières.com


« La Boc 17 » est également une jeune entreprise de fabrication de bière locale, créée à l’initiative de Morgan et Gwenaëlle, le frère et la sœur, à Pont-l’Abbé-d’Arnoult en juillet 2016. Vous pouvez la déguster à la Renverse !

Pour conclure …et débuter officiellement l’histoire de la Renverse, les enfants de Yann et Céline ont coupé symboliquement le ruban. Mickaël Vallet l’a bien dit : en venant déjeuner ou dîner ici, c’est tomber… à la Renverse ! en1 en1

« Bonjour à tous,

Je remercie mes collègues élus d’être venus pour cette grande occasion. Merci aussi à vous, habitants du village et clients de l’établissement, d’être venus. C’est une belle journée pour la commune de Saint-Froult avec l’inauguration du seul commerce de notre village. Le projet a vu le jour il y a un peu plus d’un an. Yann et Céline sont venus nous voir lors d’un conseil municipal pour nous présenter un projet « courageux » de reprise du bar-restaurant de Saint-Froult. Il faut bien l’avouer, nous avons d’abord eu peur. On s’est dit « mais comment vont-ils faire ??? ». Ils ont su nous convaincre avec un projet sérieux et ambitieux. Après de nombreuses et houleuses discussions, nous avons décidé de dire : « et pourquoi pas ? »…

en1

Suite à cela nous avons décidé d’accompagner Yann et Céline dans leur projet avec nos petits moyens. Il faut bien le dire, les locaux n’étaient pas les plus beaux, ni même entretenus depuis plusieurs années. Nous avons donc décidé d’investir 22 000€ dans la rénovation des locaux (peinture, électricité, accessibilité pour personnes handicapées…) Nous avons accéléré les travaux de création de zone de stationnement du village pour 28 000€, travaux initialement pré vus pour 2O18.

Mais nous n’avons pas été seuls ! Le plus gros du travail a été réalisé par Yann et Céline : le bar, la magnifique terrasse extérieure que je vous invite à venir essayer un soir d’été : c’est juste un moment de pur bonheur ! en1

Depuis son aventure, la Renverse s’est forgée une véritable personnalité et les clients viennent régulièrement et de plus en plus nombreux. Depuis peu, le dépôt de pain est un vrai service aux habitants. Je vais donc terminer en vous remerciant, Yann et Céline, et en vous félicitant pour votre travail. Un grand merci pour notre village ! « Longue vie à la Renverse ! ».

 

Du pain dans le village !

admrlogo

La Renverse vous informe :

« Vous pouvez venir chercher votre pain à La Renverse. Le dépôt est en place en partenariat avec la boulangerie « La Renaissance » d’Echillais.

Il vous suffit de venir aux horaires d’ouverture de la Renverse du mardi au jeudi de 11h à 15h et le week-end de 11h à 20h, jusqu’à 17h le dimanche. »

Pour en savoir plus sur les nombreuses activités de La Renverse, notre cantine rurale de Saint-Froult, reportez-vous sur leur site www.larenverse.fr ou mieux encore, rendez vous chez Yann et Céline qui se feront un plaisir de vous accueillir !

 

Repas Des Aînés 4 decembre 2016

Le conseil municipal de la commune de Saint-Froult a invité ses aînés au repas qui leur est dédié chaque année à la même époque.

admrlogo Ce dimanche 4 décembre, la salle des fête de notre village a vu ses vitres se couvrir de buée tant le bon dynamisme de nos anciens chauffait l'atmosphère !

Comment Lucette fait-elle pour chanter si justement et sans oublier les paroles des chansons d'autrefois ? Nous n'avons entendu qu'une bien mince partie de tout son répertoire... admrlogo !-- Video -->

Mais elle ne fut pas la seule à chanter, assurant la relève.

En cuisine aussi, les vitres étaient embuées : par la chaleur des fourneaux. Jacqueline, Martine, Claudine et Xavier s'activaient pour offrir aux convives les plats aussi beaux que bons. admrlogo admrlogo admrlogo admrlogo
Étaient présents les invités habituels du fait de leur âge, les employés municipaux, admrlogo ainsi que Peter et Anky, Marie-Brigitte et Alberto, invités par la mairie pour leur travail sur l'élaboration à la Gazette de Saint-Froult en ligne et sur papier. (Nous en profitons ici pour remercier Monsieur le Maire Simon Villard car nous avons passé un excellent moment).


Et puis il fallut bien se quitter et certains repartirent bras dessus bras dessous en chantant à tue-tête... La Madelon vient nous ser-vir à boi-re..."

admrlogo
 

Commémoration du 11 novembre 2016

Notre village a commémoré l’armistice de la 1ère Guerre Mondiale, appelée aussi à l’époque la Grande Guerre. Le 11 novembre 1918, dans la Forêt d’Ermenonville et plus précisément dans un wagon, fut signé la fin d’un conflit et l’on pensait que l’on ne verrait plus jamais ça : « la Der de Der », comme disaient les Poilus... On ignorait alors qu’il y aurait une 2ème Guerre Mondiale.

admrlogo

Monsieur le Maire, Simon Villard, a salué et remercié dans son discours la présence des élus ou représentants d’élus des villes et villages environnants, les Anciens Combattants porte-drapeau, les militaires et retraités de l’arme et tous ses concitoyens présents à la cérémonie.

admrlogo

Deux enfants l’ont aidé à déposer la traditionnelle gerbe de fleurs au pied du monument aux morts. Puis il a proposé à la foule d’écouter les classes de l’école de Saint-Froult chanter la Marseillaise sous la maitrise de leurs maîtresses Delphine et Gaëtane.

admrlogo admrlogo admrlogo admrlogo

Mais les enfants n’en avaient pas fini de nous surprendre. Tout le monde s’est ensuite dirigé vers la Renverse. Et dans la grande salle du restaurant, ils ont chanté, dos à un grand écran, faisant écho à la chanson d’un petit film sur une chorale d’enfants.

admrlogo
 

Informations Pratiques ADMR Charente Maritime

maire

David BOUSSAT, Directeur de la Fédération ADMR Charente Maritime, a profité d’une réunion de travail avec les salariées pour mettre à l’honneur deux salariées qui partaient en retraite après des années de travail bien remplies : Mme Janine LAPARAT (absente et excusée) et Mme QUERE Rosa, qui ont respectivement passé 9 et 26 années à l’association de Saint-Agnant. Le Conseil d’Administration a remis la médaille ADMR à Mme QUERE pour ses 26 ans de services.

L’Aide à Domicile en Milieu Rural est une association importante dans le paysage social de notre région. Elle participe à maintenir à domicile les personnes âgées, amène du soutien aux familles en difficultés avec du personnel qualifié et compétent. Elle recherche des bénévoles pour visiter les bénéficiaires sur le Pays Rochefortais, tâche passionnante pour préparer le travail de nos intervenantes. (2 heures par semaine de disponibilité sont suffisantes).

Afin de mieux faire connaître nos activités et faire profiter à tous d’un moment convivial, une soirée espagnole est organisée à Saint-Hyppolyte le samedi 19 novembre 2016. Le prix est fixé à 26€ avec sangria et ses tapas, salade andalouse, paëlla royale et crème brûlée. Réservation aux numéros suivants : 05.46.84.90.93 et 05.46.84.91.93

Pour tout renseignement concernant une demande d’aide et de service, téléphoner au : 05.46.83.73.17

 

Petits conseils pratiques…

Que faire de ses vieilles radiographies?

Si au fond de vos tiroirs elles traînent et que vous désirez vous en débarrasser, ne les jetez surtout pas à la poubelle ! Sachez que la déchèterie les reprend…

hand

Que faire des aiguilles usagées ?

Vous vous faites des injections seuls et la pharmacie ne reprend pas vos aiguilles. Demandez à votre pharmacien une boite spéciale dans laquelle vous disposerez vos aiguilles usagées et vous les déposerez cette boite pleine à la déchèterie.

Surtout bien entendu,

NE LES JETEZ PAS à LA POUBELLE !

 

La Caisse Primaire d’Assurance Maladie vous propose… … un service d’accompagnement des diabétiques.

maire

Diabète : l’Assurance maladie propose un accompagnement personnalisé et adapté aux besoins de chacun.

Mieux vivre son diabète

Examens, traitement, alimentation… si le diabète est une maladie silencieuse à ses débuts, elle peut ensuite avoir des répercussions sur votre vie quotidienne parfois difficiles à gérer. L’Assurance Maladie propose gratuitement aux personnes diabétiques le service sophia.

Le service sophia vous accompagne pour :

Comment bénéficier du service
sophia diabète ?

Le service sophia est gratuit et sans engagement. Il s’adresse aux personnes diabétiques de type 1 ou 2 sur l’ensemble du territoire.

L’Asssurance Maladie contacte par courrier les personnes concernées pour les inviter à s’inscrire en ligne sur ameli-sophia.fr ou par courrier.

Votre quotidien avec sophia diabète

Un infirmier-conseiller en santé est à vos côtés ; infirmier expérimenté, le conseiller en santé vous accompagne par téléphone pour adapter vos habitudes sur différents sujets : alimentation, activité physique, examens de suivi… Vous trouvez ensemble des solutions concrètes adaptées à votre mode de vie.

Une collection de livrets Repères, pratiques et concrets, est à votre disposition : soins des pieds, repas de fête, activité physique, prévention des complications cardiovasculaires, etc.

Un journal d’informations et de témoignages, « sophia et vous », vous est adressé régulièrement : chaque saison, « sophia et vous » vous fait partager le vécu d’autres patients et l’expérience de professionnels de santé.

Un site vous est dédié pour en savoir plus sur le diabète : Améli-sophia.fr (https://www.ameli-sophia.fr:). Retrouvez des informations fiables pour approfondir vos connaissances sur le diabète : ses complications, les traitements, les examens de suivi, etc. Vous y trouvez également des recettes adaptées. Connectez-vous !

En relais du médecin traitant

Sophia accompagne les personnes diabétiques dans la mise en pratique au quotidien des recommandations de leur médecin traitant et des professionnels de santé qui les entourent.

Pour en savoir plus sur le service sophia diabète

Appelez le 0 809 400 400 (service gratuit + prix appel / du lundi au vendredi de 9h à 19h et le samedi de 9h à 13h).

Aujourd’hui en France, plus de 3 millions de personnes sont concernées par le diabète. Environ 2 millions de personnes bénéficient actuellement du service sophia diabète, dont plus de 19 000 personnes en Charente-Maritime.

 

Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) et Syndicat Intercommunal à Vocation Scolaire (SIVOS)

Regroupement Pedagogique Intercommunal (RPI)

Les trois communes : Beaugeay, Moëze, Saint-Froult, sont regroupées en RPI.

Moëze détient 3 classes maternelles.

Saint-Froult : le CP et le CE1

Beaugeay : les CE2, CM1 et CM2.

une cantine est sur chaque école. Les repas servis sont préparés par l’APO (Atelier Protégé Oléron) avec les produits de la région : le poisson vient de la Cotinière, les légumes et les fruits viennent de Champagne, la viande est régionale.

Un ramassage scolaire permet de desservir les trois écoles. Les Temps d’Activités Périscolaires (TAP) ont lieu dans chaque école une heure par semaine. Ils sont animés par des professionnels du Service Enfance-Jeunesse-Intercommunal (SEJI).

Pour les parents ayant des horaires de travail compliqués, deux lieux de garderie sont proposés : à Moëze et à Beaugeay.

Syndicat Intercommunal A Vocation Scolaire (SIVOS)

Le SIVOS a pour vocation de gérer :

Il fonctionne avec les dotations des trois communes membres : Beaugeay, Moëze et Saint-Froult.

Le secrétariat se situe à la mairie de Saint-Froult, 12 rue de l’Europe.

Tél. : 05.46.84.92.44.

Email (à compter du 15.11.2016) : sivos@stfroult.fr

 

Fêtes de fin d'année des Trois Écoles

Vendredi 10 juin 2015, 18h30

La salle polyvalente de Moëze s'est remplie d'environ 150 élèves des communes de Saint-Froult, Moëze et Beaugeay, ainsi que de leurs parents, familles, amis ou simplement spectateurs, venus admirer le spectacle des enfants et des institutrices préparé pour fêter la fin de l'année scolaire 2015-2016. 

admrlogo

Les enfants nous ont emportés dans leur monde imaginaire où nous avons pu croiser des chaperons rouges se promenant entre des arbres à bras, des loups rockers du tonnerre, des petits Poucets malins, un ogre affamé, des reines qui se miraient dans des eaux ruisselantes, des Cendrillon dansant avec des princes... 

admrlogo Nous avons traversé les contes des Mille et Une Nuits où des Esmeralda ondulaient autour de longues étoffes légères et colorées sous l'œil admiratif de leur Aladin. Puis des Blanche-Neige et des lutins joyeux ont dansé avec un enthousiasme communicatif sur des musiques ensorcelantes…

admrlogo

Les classes de CM1 et CM2 nous ont proposé un voyage en Afrique où les girafes et les hyènes avaient des allures de princes et princesses ethniques, où une narratrice de là-bas nous contait une histoire se déroulant sous un soleil ardent et royal.  Bien sûr, pour certains de ces élèves, ce spectacle marque la fin d'une époque : l'école primaire. La prochaine rentrée au collège sera une nouvelle aventure qui les mènera vers leur vie d’adulte.

admrlogo admrlogo

Après de nombreux applaudissements nourris et mérités, monsieur le Président de l'APE (Association des Parents d'Elèves) a pris le micro pour remercier les enfants et leur institutrice, puis il a invités les spectateurs à admirer les œuvres exposées des enfants, faites au cours des "Temps d'Activités Périscolaires" (TAP). Enfin, chacun a pu terminer la soirée à table et se servir de brochettes et boissons diverses proposées à la buvette." ."

admrlogo admrlogo
 

Commémoration du 8 mai 1945

En ce 8 mai 2016, les enfants des écoles de Beaugeay et Saint-Froult ont préparé la commémoration du 8 mai 1945 avec l'aide de leurs institutrices. Ils ont bien travaillé : préparation d'une rétrospective en photos des deux guerres qui ont marqué notre pays au plus profond de son âme, dessins sur leur façon de ressentir ce devoir de mémoire... Les enfants ont investi le restaurant "La Renverse" qui pour l'occasion a ouvert ses portes alors que les travaux ne sont pas terminés.

  IMG_3646 IMG_3662 IMG_3663

Dès midi, les enfants, leur famille, les Saint-Froinlts, se sont rassemblés devant  la mairie de notre village, attendant les porte-drapeaux et les autorités locales qui achevaient cette année son parcours chez nous.

IMG_3596 IMG_3651

Une fois regroupée, cette foule s'est déplacée derrière les drapeaux français, de la mairie au monument aux morts.
Le Maire a lu le message du Secrétaire d'Etat auprès du Ministre de la Défense chargé des Anciens Combattants et de la Mémoire. L'hymne national a alors retenti et les enfants ont chanté les paroles de la Marseillaise avec force et conviction. Simon Villard, maire de Saint-Froult, a accompagné deux enfants pour déposer des gerbes de fleurs au pied du monument aux morts.

IMG_3622

Puis monsieur le Maire a invité ses concitoyens présents à le suivre jusque devant le nouveau restaurant "La Renverse" où les enfants ont chanté "Si j'étais né en 17 à Leidenstadt" avec beaucoup d'émotion. La foule silencieuse a apprécié cette prestation réussie.

IMG_3643  

Les autorités locales présentes qui entouraient le Maire de Saint-Froult et ses trois adjoints étaient :  

Le devoir de mémoire est ainsi assuré une nouvelle fois pour ces enfants dont les événements commémorés ne leur parlent que si leurs arrière-grands-parents peuvent leur raconter ce qu'ils ont vécu lors de ces années de grandes turbulences...

Les institutrices assurent cette transmission du savoir avec les manuels d'histoire bien entendu, mais également en "travaux pratiques" lors de ces cérémonies du souvenir. Les Anciens Combattants agissent de leur côté pour assurer cette pérennité, en participant aux commémorations, une activité parmi bien d'autres.
(blog : fncrnational.blogspot.fr)

IMG_3612
Se souvenir du passé, c'est préparer son avenir. Et il est important de perdurer cette mémoire de notre histoire pour que le sacrifice des Anciens, morts au combat, ne tombe jamais dans l'oubli. 

Rappelez-vous : l'armistice du 8 mai 1945 signe l'achèvement de la Deuxième Guerre mondiale qui aura fait dans le monde des millions de morts...>



IMG_3597 IMG_3601 IMG_3605 IMG_3610 IMG_3615 IMG_3621 IMG_3634 IMG_3636 IMG_3656
 

Les cinq noms inscrits… sur le monument aux morts de Saint-Froult…

maire

Un ami, ancien militaire et passionné de faits d’arme, visitait un jour notre village et s’arrêta devant le monument aux morts afin d’y lire les noms de ces héros malgré eux pour avoir vécu au cours d’une période tourmentée. Il me confia qu’il existait un site sur lequel chacun pouvait en savoir un peu plus sur ces noms gravés dans la pierre à jamais.

Pour ceux qui ont un grand-père ou arrière-grand-père décédé en 1914-1918 et dont le nom est sur un monument aux morts, il suffit d’aller sur le site « Mémoire des Hommes » et de cliquer sur le conflit en question. Ensuite, vous tapez le nom de famille, le prénom, la ville ou le village qui commémore son nom, et là avec un peu de chance, vous trouverez… Sur la ligne de son nom, on peut positionner le curseur sur une sorte d’appareil-photo et découvrir la « partie à remplir par le corps » (seulement concernant le conflit 14-18) qui renseigne sur les nom, prénom, grade, le corps d’appartenance, le numéro de matricule, la date et dans quelles conditions il est décédé.

En intégrant « nos » quatre noms inscrits sous le conflit 14-18 du monument aux morts, deux d’entre eux n’avaient pas le même prénom sur l’état civil… Cependant il est une coutume ancienne qui obligeait les parents à donner à leur enfant le prénom « vieillot » du parrain (ou de la marraine) ou bien du grand-père (ou de la grand-mère) alors que toute sa vie l’enfant était appelé par un autre prénom considéré plus beau que celui déclaré à l’état-civil.

Voici le résultat de ces recherches.

maire

FETIVEAU Léopold est né à Saint-Froult le 17 mai 1890. Soldat, il appartenait au 37ème Régiment d’Infanterie Coloniale. C’est un régiment colonial de réserve créé en août 1914 et rattaché au 7ème Régiment d’Infanterie Coloniale. Caserné à Bordeaux, il se battit très durement sur plusieurs théâtres d’opérations. Dans ce régiment, deux soldats furent fusillés pour l’exemple en 1915… Léopold FETIVEAU tomba au camp d’Elberfeld dans la Marne le 29 septembre 1915 à l’âge de 25 ans.

BAILLARGEAU Xavier (et non Lucien comme inscrit sur le monument) est né le 2 décembre 1894. Soldat de 2ème Classe, il appartenait au 42ème Régiment d’Infanterie Coloniale. Régiment des troupes coloniales de réserve et créé en août 1914, il est rattaché au 22ème Régiment d’Infanterie Coloniale. Ce régiment a reçu la fourragère aux couleurs de la Croix de guerre 1914-1918 en 1918. En 1917, il quitte Marseille (du 27.12 1916 au 01.01.1917) pour une expédition en Salonique. Le 15 janvier, le régiment fait route vers Monastir (aujourd’hui Bitola) où il arrive le 25 après un voyage rendu pénible par les conditions climatiques. En mai 1917 a lieu la bataille de la Boucle de la Cerna. Notre héros tomba lors de cette bataille le 17 mai 1917 à l’âge de 23 ans, « tué à l’ennemi à un Piton Rocheux ».

CHATRIS Ernest-Fernand (et non Paul comme inscrit sur le monument) est né le 1er janvier 1895. Soldat de 2ème Classe, il appartenait au 10ème Bataillon de Chasseurs à pied. Ce bataillon était une unité d’Infanterie de l’Armée française créé le 28 septembre 1840 et dont le premier chef de corps était un certain commandant Mac-Mahon. Ce bataillon fut tout le long de la première guerre mondiale sur les fronts de la bataille aux noms tristement illustres : bataille de Verdun, de la Somme, sur le Chemin des Dames, Seconde bataille de la Marne de juin à octobre 1918, et plus précisément à Somme-Py où notre Saint-Froinlt fut « tué à l’ennemi » le 30 septembre 1918 à l’âge de 23 ans, un mois et 11 jours avant que l’armistice ne mette fin à cette infernale boucherie.

BOUINEAU Léon est né le 25 novembre 1883. Je n’ai pas retrouvé son acte de naissance à Saint-Froult mais c’est bien à la mairie de notre village que l’armée a retourné la « partie à remplir par le corps » et portant mention de sa qualité et de son décès. Soldat, il appartenait au 206ème Régiment d’Infanterie. Ce régiment fut créé en août 1914. Il fut aussi des grandes batailles : Lorraine, Verdun, Chemin des Dames… Le 2 août 1918, c’est dans l’Aisne que Léon BOUINEAU est décédé à l’âge de 35 ans «à la suite de blessures de guerre dans l’ambulance anglaise 103 ».

Et qui était JEAN Armand décédé lors du conflit de 1939-1945 ? La recherche fut plus difficile car le site « Mémoire des Hommes » ne le mentionne pas… Par la Fédération Nationale des Combattants Républicains, et plus précisément par Mme BIETH que je remercie ici, j’ai pu apprendre que la fille d’Armand JEAN vivait à Port-des-Barques… Un simple coup de fil donné aussitôt à cette charmante personne, et je me retrouve face à l’histoire d’un véritable héros de la deuxième guerre mondiale. Les renseignements qui suivent sont tirés du site « Le Matron, Fusillés, Guillotinés, Excécutés, Massacrés 1939-1945 ». Armand JEAN fut membre du premier groupe de résistance constitué en Charente et qui fut affilié à l’Organisation Civile et Militaire (OCM). Il a été le chef des éléments de la résistance dont l’activité s’exerçait dans le secteur compris entre Angoulême et La Rochefoucauld. Quelle était cette activité ? Réception d’armes et d’explosifs parachutés à Taponnat, constitution de dépôts de Chalonne, le Gond Pontouvre, Saint-Paul et Saint-Projet. Dans la nuit du 6 au 7 septembre, il déplaça dans l’urgence l’un de ces dépôts et le 7 septembre 1943 à 6 heures du matin, à son domicile (Ruelle-sur-Touvre), il fut arrêté par la Sipo-SD (service de sécurité de la SS). Transféré à la prison d’Angoulême, il resta silencieux sous la torture qui le rendit méconnaissable. Le 15 janvier 1944, il fut passé par les armes dans la forêt de la Braconne avec neuf autres résistants.

maire

Cet homme fut un héros et couvert de gloire à titre posthume. Déclaré « Mort pour la France » le 26 décembre 1945, homologué au grade de sous-lieutenant le 22 décembre 1948, reconnu « Interné Résistant » le 17 janvier 1964, nommé chevalier de la Légion d’honneur le 28 février 1949 dont la nomination comporte l’attribution de la Croix de guerre avec palmes, une rue qui porte son nom à Ruelle-sur-Touvre... Il aimait venir en vacances à Saint-Froult. Il aimait notre village. Sur l’initiative de son épouse et de ses enfants, avec le soutien du maire de l’époque, M. BERTHOME, sa dépouille fut amenée en 1948 dans notre cimetière où il repose, et son nom fut ajouté sur le monument aux morts.

Ces noms ne vous seront plus inconnus dorénavant. Qu’ils reposent en paix ! 

 

Les événements marquants de Saint-Froult au cours des six derniers mois…

Mariée le 21 décembre 1935 à Léopold Bourdeau, Eugénie mit au monde 15 enfants : 10 garçons et 5 filles.

ce 9 juillet 2016, notre maire Simon Villard, accompagné de son adjointe Jacqueline Philippe,  ont rendu visite  à la doyenne de Saint-Froult qui fêtait ses cent ans...

grenier

Monsieur le Maire lui a remis un joli bouquet de fleurs et une boite de chocolats, particulièrement appréciés !  Actuellement en maison de retraite à Montherault, elle leur a parlé de sa vie de tous les jours avec sa chambre agréable et ensoleillée, des visites régulières de ses enfants, de la nourriture…

grenier

Elle aime aussi quand le soir un musicien vient leur jouer des airs connus.  Eugénie Bourdeau s'est beaucoup intéressée à la vie actuelle de Saint-Froult, aux événements et  fêtes qui rythment la vie du village, se souvenant des "frairies" d’antan où elle aimait tant aller danser...  Nous avons donc laissée à ses pensées une femme centenaire, alerte et heureuse d'avoir  fait se déplacer un "si jeune maire" rien que pour elle ! 

Eugénie Mérias

Claude David de Saint-Froult expose

Ses créations sur toiles nous entraînent dans un monde imaginaire où les sens sont en suspension dans un espace fait d'eau ou d'air, et nous voyageons dans ses toiles, tels des spationautes spectateurs derrière le hublot de leur vaisseau...

Claude Davi

Cette exposition estivale, organisée par l’association Petits et Grands, a permis à notre Saint-Froinlt Claude David d’exposer ses œuvres mais l’on a pu y voir également les œuvres des élèves de l’atelier peinture qui se retrouvent régulièrement place du 11 novembre à Saint-Nazaire-sur-Charente.

grenier restaurant restaurant restaurant

31 octobre 2016, 15 heures, Saint-Froult fêtait Halloween…

admrlogo

Une cinquantaine de personnes, enfants et parents, couverts d’araignées, les yeux noircis et la mine sombre habituels aux sorciers et sorcières, ont menacé les habitants de notre village…
admrlogo
Ils les ont obligé à ouvrir leur porte et ont crié : « Des bonbons ou un sort !!!! », ramassant ainsi avidement les friandises diverses et appréciées. admrlogo



Cependant, le soleil et la douceur de l’air avec les rires des enfants et la joie des parents, tout cela a apporté dans notre village bien du bonheur ! Un Halloween très réussi 

(Photos M.F. DEBZA)

 

Les Associations De Saint-froult.

A Dos D'âne

Bienvenue au domaine des Anes à Saint-Froult ! Les animations que vous proposent cette association sont très variées et adaptables à toute situation particulière :
anniversaire – mariage – baptême – comité d’entreprise – comité des fêtes – portes ouvertes – fête de village ou de ville (nous consulter). Nettoyage de plages, de communes, avec traction animale (nous consulter). Centre de loisirs – Maison de retraite – Institutions spécialisées (nous consulter).
Ouvert toute l’année sur réservation.
Francis et Françoise Vinson
Tél. : 06.85.24.22.72
www.mariage-balade-charente.fr


ASSF

Association Sportive et culturelle de Saint-Froult: Voyages – Cours de langue (anglais et espagnol) – Cours d’informatique – Organisation de Loto – Participation aux jeux intervillages – Organisation des Puces de Saint-Froult – Repas d’association.
Président : Gilles Brassié
Tél. : 05 46 83 05 07       
www.assf-saint-froult.fr


Vis l’Age en Fête

Cette association a pour but de fédérer la population de Saint-Froult autour d’évènements festifs et d’ateliers de loisirs : cuisine, lectures, poésies, contes, repas à thèmes, courses aux œufs pour les enfants, pique-nique, tournois de belote…
Le site de l’association permet de survoler les nombreuses activités de cette association.
Présidente : Jacqueline Philippe
Tél. : 05.46.84.45.17        www.vislageenfete.org

logoane

Un anniversaire original et inoubliable pour vos enfants
A DOS D’ANE au 06.85.24.22.72
mariage-balade-charente.fr

logoane

En groupe, pour un anniversaire dans la nature au contact de l'âne.
A partir de 6 ans sans limite d'âge.
Deux possibilités s'offrent à vous :

Sur notre site à Saint-Froult, direction Port des Barques, où vous pourrez apporter le gâteau et fêter sur place. Chez vous, s'il y a un coin nature suffisamment grand pour nous recevoir, nous nous déplaçons (déplacements en supplément)

Tarif : 10€/enfant pour un groupe

an2a

Sur notre site à Saint-Froult, vous irez chercher les ânes au pré, vous les brosserez, vous mettrez la longe, le tapis et vous partirez en balade par deux. L'un fera l'ânier (il guidera l'âne), l'autre sera à dos d’âne ! Au cours de la promenade, on inversera les rôles. Puis arrivés sur les lieux, vous déferez le tapis et mènerez à tour de rôle l'âne à travers un parcours pédagogique.

Personnaliser votre mariage avec une calèche tirée par un âne…

logoane

Emmener les mariés à la Mairie, à l'Eglise, à la salle des fêtes ou au domicile par exemple…

an4a2

Décoration de la calèche à votre goût, par nos soins.

an5a an11a

Pendant le vin d'honneur, nous vous proposons de nous occuper des enfants en leur faisant effectuer des balades à dos d'âne ou en calèche…

form3 LogoNewASSF

Cours de langues

    VlagEspagnol

Se perfectionner pour répondre aux situations de la vie courante et découvrir des aspects variés de la culture et de la civilisation des pays.

Formations pour adultes permettant d'acquérir des compétences à l'oral comme à l'écrit.

Apprendre une Langue Vivante Étrangère, c'est autoriser chacun, à travers le plaisir de la découverte d'une langue, de développer des aptitudes intellectuelles, sociales, des compétences linguistiques qui permettent d'évoluer sur le plan personnel.

Espagnol:Cours le mercredi à 17H.

Anglais   :Cours le jeudi 17H.

LogoNewASSF

Club Informatique

L’objectif des cours est de permettre aux personnes qui n’ont pas ou ont peu d’expérience dans l’utilisation d’un ordinateur et d’Internet et de se familiariser avec: ordi

Le Club Informatique donne un cours le mardi à 16h00, Salle des fêtes, Saint-Froult.

LogoNewASSF

  Club Photo Numérique

            Apprendre la photographie numérique. Entrez dans la magie de l'image.

Régler son appareil photo en toutes situations. Aspects techniques de l’appareil numérique: diaphragme, capteur, obturateur, ouverture, distance focale, ISO.

La composition et le cadrage en photographie:c'est la façon de disposer le sujet dans votre photo.

La lumière et la gestion de l'exposition en photo:la lumière, c'est la matière du photographe, c'est l'ingrédient principal d'une belle photo à n'en pas douter ! Qui ne s'est pas rendu compte de l'incidence d'une lumière de fin de journée sur la beauté d'un paysage ou d'un portrait ?

LogoNewASSF

  Club Photo Numérique

La Retouche, trucages et la manipulation
des Photos Numériques

Traitement de l'image à partir de votre ordinateur: Découvrez les incroyables possibilités de traitement de l'image et devenez un virtuose de vos propres créations.

L'initiation à la retouche d'image avec PhotoFiltre, vous découvrirez les secrets de la création artistique pour appliquer à vos propres photographies :

Le Club Photo Numérique donne un cours le mardi à 17h30, ou à 14h00 pour sortie photos.
Salle des fêtes, Saint-Froult.

LogoNewASSF

La première Randonnée Gourmande, organisée par l'Association Sportive et Culturelle de Saint-Froult, s'est déroulée samedi 17 septembre 2016. Elle aura déplacé environ 300 personnes !

rando2

Ils sont partis en groupes clairsemés entre 17 et 18 h au départ de la mairie de Saint-Froult. Équipés de bonnes chaussures, de cannes de marche, de chauds vêtements de pluie et d'une carte fournie au départ.

rando1

ils ont trouvé les différents points de halte pour se sustenter en apéritif, en entrée (les bonnes huîtres...), en plat principal (une ratatouille qui aura fait l'unanimité...) et enfin, en dessert (ah, la galette à l'angélique de Martine...).

SAM_3363 kaarje2 logoane

14 Août: Les Puces de Saint Froult.

Les Puces de Saint Froult, comme chaque année, depuis 30 ans, se sont bien déroulées le deuxième Dimanche du mois d’août.

Beaucoup du monde s´est rendu à Saint Froult en ce dimanche bien ensoleillé. Les brocanteurs étaient installés rue de l'Europe et sur le terrain derrière la Salles des Fêtes, sous de grands parasols heureusement! Les nostalgiques du passé, amateurs de brocante et d'antiquités, curieux et fouineurs, tous étaient au rendez-vous.

puces1

Le soir plus de 80 personnes se sont mises à table sous le Tivoli pour déguster une enorme Paella et assister à une danse orientale exécutée par une danseuse de charme...

paella1 VisBack

L’association Vis-l’Age-en-Fête poursuit son but et c’est avec bonheur qu’elle a inscrit son quatre-vingtième adhérent. Ce qui, pour un village qui compte environ 300 âmes, révèle une belle dynamique… Son but, c’est fédérer autour d’activités ludiques que nous allons énumérer les habitants de Saint-Froult et leurs amis.

pierre

L’atelier cuisine a toujours un franc succès. Au mois de mai, Pierre nous a présenté « La Jalousie », une tarte originale et appétissante pour l’été… En juin, nous avons fait des « Tchakas d’aubergine ». Les trucs et les tours de main n’ont plus de secrets pour nous ! nicole Prochains ateliers samedi 8 octobre, samedi 5 novembre, samedi 10 décembre, à 15h dans notre salle des fêtes. Venez avec une boite hermétique et quelques pièces pour payer les ingrédients de la recette que vous emporterez ensuite chez vous.

lecture

L’atelier Lecture continue avec la lecture des œuvres d’Alessandro Baricco, pour mieux connaître et comprendre cet Italien de 58 ans aux talents multiples : écrivain, musicologue, homme de théâtre. Prochain atelier, (ateliers animés par Catherine Sirguey) : lundi 12 septembre à 17h30, salle des fêtes de Saint-Froult.

L’atelier cuisine est un petit nouveau ! Il remplace l’atelier Poésie mais Marie-Françoise Debza affirme que nous pourrons aussi y faire de la poésie.

clowns

l’atelier Expressions artistiques En effet, on y travaille sa voix, ses expressions, sa gestuelle, et tout cela avec de la danse, du chant, des petites saynètes impromptues cachés derrière un nez de clown…

kaarten

Le club Multicartes reprendra tous les mercredis soir dès le 7 septembre à 20h30, salle des fêtes de Saint-Froult.

Il remplacera en fait le jeu de Mölkky qui aura animé tous les mercredis soir cet été, avec des parties endiablées… (Consulter Christian Busson)

Notre association prépare également deux grands repas. Le prochain est le repas d’automne prévu le 13 novembre. La question est toujours la suivante : mais qu’est-ce que Jacqueline va encore nous trouver comme recettes originales ???

Vous les attendez avec impatience : prochains tournois de belote dimanche 9 octobre et dimanche 11 décembre !

Le repas des adhérents. "Vendredi 24 juin 2016, l'association Vis-l'Age-en-Fête a réuni ses adhérents autour d'un repas "comme à l'auberge espagnole". Ils se sont retrouvés dans la bonne humeur autour d'un apéritif  pris sur le terrain de la mairie. Cet espace est aménagé depuis peu de tables et de bancs, et situé derrière la salle des fêtes.  Les rayons de soleil couchants et orangés réchauffaient l'air frais, nécessitant pour les plus frileux d'aller chercher une petite laine ! 

pic1

Ensuite, la petite troupe s'est retrouvée dans la salle des fêtes,  tous derrière Jacqueline,... 
et devant elle,... 

disposés sur une table, les cadeaux que nous lui avons offerts en remerciement pour sa disponibilité et sa gentillesse.
Moment d'émotion !

Les nombreux plats apportés par les adhérents rentraient dans deux catégories majeures : les salés et les sucrés. sam_2923

Quelques plats sortaient du lot. Ainsi Pierre nous a proposé "la Cervelle de Canut" (recette que vous trouverez sur notre site) nous apprenant ainsi l'histoire de cette recette fromagère lyonnaise étonnante... Tous les desserts étaient bons, mais deux d'entre eux étaient particulièrement beaux et bons : le fraisier de Maud, (cela lui a valu des applaudissements nourris...)

et le fameux tiramisu de Gabriel ! Il est à noter que Maud et Gabriel ont pu remporter leur plat, vide et nettoyé...

Ambiance chaleureuse, conviviale, et enjouée, où des gallinacées comiques et malicieuses ont fait se plier de rire une assemblée hilare. Les initiés comprendront ! 

Enfin, notre association est heureuse de vous annoncer que nous venons d'avoir un nouvel adhérent : le quatre-vingtième !"

VisBack

Dimanche 3 juillet 2016 :L'association Vis-l'Âge-en-Fête a organisé son pique-nique de l'année sur l'île d'Aix. Cette île a un attrait touristique certain, dû à son charme authentique, sans véhicule à quatre roues, avec de nombreuses roses trémières dressées et poussant dans des endroits improbables : dans les caniveaux, au milieu de la route, le long du mur des habitations... Nous la connaissons si bien, cette île, que certains d'entre nous ne l'avaient pas visitée depuis longtemps et c'est avec grand plaisir qu'ils ont à nouveau foulé son sol !  Notre journée s'est donc déroulée ainsi : AM_3012

Les adhérents et leurs amis se sont donnés rendez-vous à 9h30 à la fontaine Lupin d'où le bateau catamaran à moteur "la Fée des Îles" nous a emportés vers l'île, sans oublier de faire une boucle autour de Fort Boyard. DSCN0025

L'animateur du bateau nous a fait partager avec humour sa grande affection pour notre région mais il prêchait à des convaincus !

SAM_3033

A_l'accostage, la petite troupe s'est dirigée doucement vers une tente blanche où chacun a pu déguster quelques huîtres et un verre de vin blanc sec, ... en guise d'apéritif !

maire

Puis ce fut l'heure de s'installer sur une plage déserte et d'y pique-niquer tranquillement. 

Pour un 3 juillet, on ne peut parler d'un temps estival... Hélas ? Couvert, mais non pluvieux. Frais, mais pas chaud. Certes, ce temps n'incitait pas à la baignade, et le maillot de bain est resté au fond du sac. lachebek Mais qui s'est plaint d'avoir eu trop chaud, ou trop froid ? Temps idéal pour pique-niquer sur la plage, temps idéal pour jouer au Möllky, temps idéal pour faire le tour de l'île à pied, temps idéal pour faire un tour en calèche...  Bientôt 17h, déjà ! Il est temps de regagner le quai et de faire le trajet dans l'autre sens. Sur le bateau l'on parlait peu, épuisés par cette belle journée passée en plein air sous le signe de l'amitié....

mollky

Tous les mercredis soir pendant les grandes vacances, nos adhérents se sont retrouvés dans la douceur estivale pour jouer au Mölkky avec parfois même les petits-enfants ! Parties de mölkky mais aussi parties de rigolade, de comptage serré, d’interjections diverses, d’applaudissements, d’hourras ou de cris de rage annonçant que la prochaine fois, on fera mieux ! Et puis comme le montrent les photos prises par Valentin et Joëlle, on n’a jamais terminé un tournoi sans se remplir l’estomac des bonnes spécialités de chacun>

Dimanche 9 octobre – Le tournoi de belote a attiré son petit groupe de fidèles ainsi que quelques nouveaux passionnés de cartes. Les groupes se sont rassemblés spontanément et c'est dans un grand silence respectueux du jeu (on demande tout de même un peu plus de silence côté cuisine s'il vous plaît !) que les parties se sont succédé. A la fin du tournoi, les joueurs étaient tous gagnants ! 

belot1

Félicitations à tous et à bientôt : prochain tournoi dimanche 11 décembre même lieu même heure !

 

Ils nous parlent de leur époque…



Nous avons rencontré Madame Guillemette BRIS.

restaurant                   Le café-épicerie de Saint-Froult(Droits réservés)

Elle nous a parlé de l’époque qu’elle a traversée avec beaucoup d’émotion.

« Je suis arrivée en 1947 de Poitiers.
Mon papa qui était militaire s’est fait tuer en 1940. Maman est restée seule, puis elle a rencontré un Rochefortais. Les terribles bombardements de Poitiers ont tué mes grands-parents qui habitaient près de la gare. Mon beau-père nous a emmenées à Rochefort. Cette ville nous a donné une impression très négative. Elle était sale et en ruine. Il y avait des chats errants partout, avec l’odeur que ça dégageait… Rochefort s’est bien arrangé maintenant… On est devenu une région touristique !

Mon beau-père a alors trouvé une maison à Saint-Froult, celle juste au coin, en face du bar. On est restés là quelques temps puis on a habité la maison qui appartient à Lydia rue du Cimetière. On s’y rendait par un petit chemin avec de l’herbe et des ronces partout.

On allait chercher l’essentiel à la petite épicerie dans le bar. Il n’y avait pas grand-chose, ce n’était pas un supermarché, bien sûr ! Mais on s’approvisionnait ici. On achetait le lait à la ferme. »

Guillemette m’a montré une photo. « C’est la maison de Gabriel ! C’était une grande cour de ferme. Sur cette photo, on voit ma maman et on est en train de battre le grain. Nous sommes en été, c’est la moisson. J’ai 16 ans. grenier
1. On rentre la moisson de blé au grenier.

Les hommes devaient monter une échelle avec un grand sac de blé sur le dos pour le déposer dans le grenier, juste au-dessus de l’actuelle chambre de Gabriel. Ça se faisait comme ça autrefois. C’était en 1947, juste après la guerre. A Saint-Froult, il y avait deux catégories de personnes, les ostréiculteurs, marchands d’huîtres qui allaient à pied, et les cultivateurs qui avaient des vaches. Je me souviens qu’il y avait un militaire, monsieur Comte.



LaplagedeStFroult

Y avait une petite plage avec une digue en béton tout le long. Elle a été détruite par une tempête. Oui, les Allemands s’étaient installés pendant la guerre dans la ferme près de la plage et ils avaient miné tout le long de la côte. Mais tout a été déminé aussitôt après la guerre. La plage était plus petite que maintenant…

2. La plage de Saint-Froult. (Droits réservés)

Rencontré avec Madame Guillemette BRIS...La suite

J’ai une photo d’école. Les enfants sont dans la grande salle de la mairie où l’on fait les élections. Ils portaient une blouse.


Sur cette photo, il y a « Petit Bourdeau », « Petit Raveyreau », « Petit Berthomé », « Petit Michaud »…


Il y avait de grandes familles à Saint-Froult : les Bourdeau avaient 17 enfants !                     
écoleàlamairie L'école était dans la salle de la mairie - Année 1970-1971 (Droits réservés)

L’institutrice s’occupait de 5 classes qui allaient du Cour Préparatoire au Cour Moyen 2ème année. Seuls les enfants de Saint-Froult la fréquentaient. Ensuite, les élèves allaient soit à Saint-Nazaire pour passer leur certificat d’étude, soit s’ils étaient plus doués au collège de Saint-Agnant.

Le marais ? Il n’y avait pas de culture avant. Il y avait des tamaris tout grignotés, des monticules de terre, des canaux… On allait jouer là-bas. On allait chercher les vaches qui paissaient là. Il n’y avait pas d’eau sale à l’époque. Pourtant il n’y avait pas de wc, les gens allaient aux toilettes dans leur écurie. Ça ne sentait pas très bon, c’est sûr ! Lespremiersostréiculteurs Les ostréiculteurs à pied. (Droits réservés)


...En plus, il y avait plein de vaches à Saint-Froult et elles rentraient dans l’étable en passant sur la route principale ! Elle était en terre. Une fosse à purin ! La route a été goudronnée dans les années 60-70. Les routes étaient mal entretenues, détériorées par les tracteurs.

La route de Monportail était très abîmée, je me souviens. Il n’y avait pas d’ostréiculteurs comme on les connait maintenant. C’était les saulniers.
Les claires, c’était dans les années 70, pas avant. Autrefois, les ostréiculteurs ramassaient les huîtres avec un petit marteau, loin de la côte en mer basse (jusqu’à 2 kms…), ils les rassemblaient sur un bateau et allaient ensuite les livrer à Bourcefranc. .

maîtresse Madame Papin et ses élèves. (Droits réservés)

Les enfants jouaient aux billes pour les garçons, à la marelle peut-être pour les filles. L’institutrice était Madame Papin. Les jeunes allaient à la plage ensemble. Saint-Froult maintenant, c’est beau. Moi qui l’ai connu avant. On voit encore quelques bâtiments en ruine. Il y avait un maréchal-ferrant où habite Patricia, juste en face de chez Claudine, avec le garage peint en vert. Il y avait une enclume !

Les grandes fêtes à Saint-Froult ? Bien sûr, il y avait les communions qui rassemblaient du monde. Le curé était à Moëze et il venait en vélo à Saint-Froult pour dire la messe. Ce vieux prêtre était très gentil. Les enfants devaient par contre aller au catéchisme à Moëze à pied ! Ca râlait, mais il fallait y aller !

La Frairie, c’était aussi une grande fête du village en août. Il y avait un manège, la pêche au poisson…Les Mai. Oui, on faisait la fête des Mai. Les gars coupaient des branches d’arbre et les déposaient devant les maisons. Puis le lendemain ils passaient pour offrir des fleurs et demander un peu d’argent.

Les fleurs étaient amassées sur une charrette tirée par un vieux tracteur. Certains jouaient de l’accordéon ou de la trompette. D’autres chantaient. Les gens leur donnaient un peu d’argent, mais aussi un petit verre de pineau ! Et quand la tournée se terminait le soir, ils n’étaient pas très frais pour rentrer à la maison !!! Ensuite, à la fin du mois de mai, l’argent recueilli leur permettait de préparer le fameux bal des Mai. C’est là que se faisaient les rencontres, et bien entendu, c’est là que j’ai rencontré mon mari !

Les mariages, c’était quelque chose. On invitait beaucoup de monde. Le mien s’est fait sous le hangar de mon beau-père. Des femmes du coin étaient venues faire la cuisine. Les fiançailles, il n’y en avait pas beaucoup ! Deux ans pour apprendre à se connaître, c’était raisonnable ! Beaucoup de jeunes d’ici faisaient leur service militaire dans la marine pour partir, et ils partaient de bon cœur pour voir plein de choses pendant deux ans, la durée du service militaire à l’époque. Mon beau-père ne voulait pas voir mon ami mais moi, j’avais décidé que ce serait celui-là.Et puis finalement comme c’était un très gentil garçon et que, petit-à-petit en venant souvent à la maison, il s’est fait apprécier, alors voilà. On se mariait souvent au mois de juin à l’époque.

Eglise

L'église en carte postale (Droits réservés)

Ma robe était toute simple, toute blanche, faîte par une couturière du coin. J’étais contente ! Je me suis mariée à l’église de Saint-Froult. Et c’est le maire pour qui je travaillais qui nous a mariés à la mairie. Pour le mariage, on faisait la jarretière bien sûr. Et puis les amies avaient préparé notre chambre en la décorant avec des capucines partout ! C’était une surprise.
Et le matin, ils sont venus nous réveiller avec le pot de chambre contenant du chocolat fondu et du papier hygiénique froissé au-dessus… Quelle horreur !

On avait un cantonnier-garde-champêtre qui passait avec son tambour. Il annonçait les nouvelles du village. Car il n’y avait pas d’autre moyen de connaître les nouvelles comme l’annonce de la Rentrée des classes par exemple…

champêtre Monsieur Manteau, le garde-champêtre. (Droits réservés)
La seule rue principale était la rue de l’Europe avec ses maisons de part et d’autre. La rue du 8 mai n’existait pas.
                   
Les vaches auraient pu passer par derrière, mais non ! Elles passaient dans la rue principale ! C’était sale bien sûr, mais c’était beau de les voir passer. Car après- tout, elles étaient la richesse du village.

Nous n’avions pas l’eau courante. Je devais traverser la route pour aller chercher un seau d’eau quand on en avait besoin. Ce n’était pas rien. L’électricité, je l’ai toujours connue, mais pour un oui ou pour un non, il n’y en avait plus ! Il y avait tout le temps des coupures.

Pendant deux ans, j’ai dû aller à l’école à Rochefort à vélo, avec ma sœur. Mon beau-père travaillait à la Sogerma et y allait aussi à vélo. Hiver commeno-jsil fallait pédaler jusqu’au pont transbordeur, attendre qu’il termine l’aller et fasse le retour alors qu’on était parfois en retard… On avait eu très chaud à pédaler et on avait très froid sur la plate-forme qui se balançait… Quelle époque ! On avait de bons mollets, n’est-ce pas ?!

La mairie. Mon travail. J’ai commencé à y travailler en 1948. On ne faisait pas les papiers à la mairie, on les faisait dans la maison du maire de l’époque, M. Sabouraud. Les gens mangeaient d’un côté de la table, et nous on écrivait de l’autre côté !
Le travail à la mairie n’était pas énorme. Déclarations de stocks de vin, état civil… Ce n’est pas comme maintenant. On donnait un coup de balai dans la salle pour les mariages tant elle était poussiéreuse.

Le cimetière a-t-il toujours été là où nous le connaissons maintenant ? Non, certainement. Dans notre maison on a trouvé un sarcophage avec un squelette dedans. En cherchant de l’eau dans une cave, derrière l’église, on a fait venir un sourcier qui a dit qu’il y avait bien de l’eau, mais qu’il se sentait mal car il ressentait la présence de beaucoup de morts...

Le cimetière pouvait bien être là, autour de l’église, comme c’est le cas dans la plupart des villages, puis il a été déplacé…

La voiture était considérée comme un luxe inutile. Même les familles les plus aisées n’avaient pas de voiture. On se déplaçait en vélo ou en charrette. On vivait en autarcie : on avait tout sur place : lait des vaches, volailles, fruits des vergers, raisin des vignes, vin, légumes du potager… On tuait le cochon bien sûr, on salait la viande et le poisson… »

Merci à Guillemette pour avoir eu la gentillesse de m’aider à rédiger cet article. De souvenirs parfois heureux en souvenirs parfois douloureux, autour d’une tasse de thé, il en est sorti simplement l’histoire d’une vie à Saint-Froult.
Car le bonheur que certains cherchent partout en vain pourrait bien être à Saint-Froult depuis longtemps…


Marie-Brigitte Prévreau-Gonzalez

air Saint-Froult vu du ciel - mai 2016 (Gyrocoptère 17 - Droits réservés)

 

Que savons-nous sur les cloches……et sur celle de notre église ?

Si j’ai résisté à la Terreur, c’est pour chanter le Bonheur » dit la cloche.

Il existe un « Recueil  Curieux et Edifiant écrit par Rémi Carré et paru en 1757. Dans un premier chapitre, l’auteur donne des mots qui s’attachent à ce qu’il appelle « cet instrument de métal fait en forme de poire ouverte en bas, avec un battant ou batail de fer ».

Figure 1 : Page de couverture du livre de Rémi Carré.

cloches1

Cette sorte d’instrument de musique sacré détient un vocabulaire aussi spécifique que pour un piano ou un accordéon.

Le battant, c’est facile. Il s’agit du cylindre de fer pendu à l’intérieur, plus gros vers le bas, et qui frappe les bords pour émettre le son.

Mais connaissez-vous la Belière ? C’est précisément l’anneau suspendant le battant. Et le Cerveau ? Il correspond à la partie haute de la cloche. Les Anses sont les anneaux par lesquels passe un bâton de bois appelé Mouton, et qui est lui-même suspendu à la charpente. Et les Saussures ? Ce sont les stries de son élargissement. Les Pinces sont les bords où frappe le Battant.

Autre nom à connaître, c’est le Diapason qui aide les fondeurs à entendre la voix de cette cloche en mesurant son épaisseur, son poids…

Car certaines cloches pèsent très lourd… A Rouen, la Jeanne-d’Arc pèse environ 40 000 livres (18 tonnes…). Il y a plus lourd et ce sont les Chinois qui les détiennent : 90 000 livres soit 40 tonnes… Mais il parait que certains supports se sont écroulés…

D’où vient le mot « Cloche » ?

En allemand, la cloche se dit « glocke »… On n’est pas loin. En France, un boiteux se balançait en marchant : il clochait… De là à y voir une similitude avec le balancement d’une cloche…

A quoi servent les cloches ? Autrefois, l’idée de faire entendre la voix de Dieu aux âmes et de les pousser régulièrement au recueillement et à la prière s’est imposée. Au début, on tapait sur des planches de bois, ou bien on soufflait dans des trompettes (Jéricho), ou encore on utilisait des crécelles. Un certain saint Paulin, évêque de Nola et mort en 431, aurait introduit l’usage des cloches pour appeler le peuple à venir à l’office.

L’usage de bénir les cloches est sorti …de l’obscurantisme. Pour chasser les mauvais esprits, on se doit de bénir tout ce qui sert à l’usage des hommes : nourriture, eau, champs, vignes, lit nuptial, bateaux… Donc on va bénir également les cloches.

Certaines bénédictions peuvent être effectuées par les évêques ou les prêtres (linges et ornements sacerdotaux, chapelles, cimetières, croix, images publiques, cloches…) D’autres peuvent être faites sans l’aval d’un évêque (eau, sel, maisons, vaisseaux, nourriture, cendre, cierges, rameaux…).

Concernant la bénédiction d’une Cloche, elle se déroule selon le rituel romain.


Figure 2 : Illustration du "baptême" d'une cloche.

cloches2

Rémi Carré écrit (un peu complexe mais il y a des mots intéressants pour le scrabble…) : « La cloche doit être suspendue à une hauteur qui permette aux officiants de tourner autour, de la toucher par dehors et par dedans sans avoir à se baisser. (…) On place le Bénitier rempli d’eau, l’aspersoir, un vase de sel, des serviettes blanches, le vaisseau de l’huile des Infirmes, celui du Saint Chrême, la navicule garnie d’encens, de myrrhe et deux encensoirs avec feu. S’il y a plusieurs cloches, il faut alors compter le même nombre d’encensoirs. On place ensuite un pupitre dans un coin pour chanter l’Evangile ainsi que des sièges. Le Diacre doit être présent, vêtu de l’Amit, de l’Aube, de la ceinture, d’un Manipule, d’une Etole et d’une Dalmatique blanche. L’officiant doit lui aussi porter l’Amit, l’Aube, la ceinture, une Etole et une chape blanche. Il va alors vers la cloche et récite avec le clergé sept Psaumes (…) pour demander à Dieu miséricorde et protection. Ensuite l’Officiant bénit le sel et l’eau en ajoutant plusieurs oraisons. Il verse alors le sel dans l’eau accompagné de trois signes de Croix (ceci pour que les démons n’aient pas de pouvoir sur les objets que l’eau touchera)… La cloche est ainsi lavée entièrement, de haut en bas, aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur avec des serviettes blanches imbibées d’eau bénite, puis séchée avec d’autres serviettes blanches. » Puis l’officiant récite des psaumes.

Comme vous le voyez, rien n’est laissé au hasard… La cloche ne doit faire résonner que du bonheur.

C’est un abus de langage que de parler de « baptême » des cloches. On devrait dire « bénédiction » (le baptême ne pouvant se faire que sur des personnes.)

Cette bénédiction sert donc à consacrer la cloche au service de Dieu, à chasser les démons, apaiser les orages et les tempêtes, détourner le tonnerre et la grêle… La bénir, c’est lui donner une force, une vertu et une efficacité.

C’est répondre à ceux qui pourrait dire : Mais pourquoi bénir les cloches vu que sans cela elles pourraient servir de la même façon et aux mêmes usages !? Et je vous dis : « …Bande de païens ! »

Pourquoi donner un nom aux cloches ?

Il semble que c’est le pape Jean IV qui aurait imposé un nom aux cloches par une cérémonie de bénédiction. Il est plus facile ainsi, disait-il, de les distinguer.

Et puis pour l’anecdote, quelques mises en garde sont à respecter scrupuleusement lorsque la cloche est bénie. Rémi Carré précise dans son « Recueil Curieux et Edifiant » :

cloches3

Puis il convient de remarquer que l’acte de bénédiction est enregistré sur le même registre paroissial que les actes de baptême des personnes. Et c’est ainsi que je me suis rendue au diocèse de La Rochelle. En effet, je m’interrogeais sur le nom de baptême donné à la cloche de notre église à Saint-Froult. Certains parlaient de Liliane, d’autres de Lucienne, et d’autres encore de Bernadette. Après quelques recherches, avec l’aide et la gentillesse de Marie-Françoise, la gardienne de ces archives, que je remercie, ainsi que celle de mon mari (je le remercie aussi : c’est lui qui l’a déniché !), nous avons trouvé dans « Le Mois Paroissial » du doyenné de Saint-Agnant-les-Marais daté de juillet-août 1959 cet article que je livre à votre connaissance.

cloches4

Figure 3 : L'église de Saint-Froult de nos jours.

Moëze et Saint-Froult

Bénédiction de la nouvelle cloche de la paroisse de Saint-Froult.

Le dimanche 26 juillet 1959, la paroisse de Saint-Froult était en fête. Son église contenait à grand’peine une foule nombreuse de fidèles venus joyeusement assister au baptême de notre nouvelle cloche.

La cérémonie était présidée par M. le curé-archiprêtre de Marennes. Monseigneur avait délégué M. le chanoine Chevallier pour administrer le baptême à la nouvelle cloche qui porte les noms de Bernadette et de Lucienne. L’ancienne, épuisée par 160 ans d’un travail pénible consacré aux habitants de Saint-Froult avait eu comme parrain Michenot, fils du maire de la commune et comme marraine Mlle Heronaud.

La nouvelle cloche qui sonne pour « l’union des foyers » a comme parrain Guy Taverne et comme marraine Mlle Lucienne Berthomé. Sur la cloche sont incrustés un Christ en croix et une vierge de Lourdes. Figurent aussi les noms de M. Pierre Berthomé, maire de Moëze, et du chanoine Navarre, curé de la paroisse.

Avant de procéder au baptême de « Bernadette-Lucienne », deux allocutions ont été prononcées, l’une par M. le Maire qui est tout heureux de présider à cette manifestation qui fait la joie de tous. Et toujours très délicatement, M. le Maire remercie le clergé et toutes les personnes qui participèrent à cette belle cérémonie.

Dans son discours simple, mais très beau, le chanoine Chevallier rappela la mission de cette messagère du bon Dieu convoquant les fidèles à la prière.

Que son appel soit entendu de tous pour le plus grand bien de toutes les familles de la paroisse.

Etaient présents à cette très belle solennité religieuse :

MM. les chanoines Chevallier et Guérande, archiprêtre de Marennes, MM. Les curés de Bourcefranc, de Saint-Nazaire, de Champagne qui a donné le salut du Très Saint-Sacrement, et enfin M. le curé de Moëze et Saint-Froult. Je crois que tous ont reçu de très bonnes dragées et que bien des présents portaient comme souvenir de la fête une minuscule clochette…

Nous avons vivement regretté l’absence de notre doyen, condamné à un repos que lui impose son docteur.

Discours de M. le Maire

Monsieur le Chanoine,

Mesdames, Messieurs,

J’ai le grand honneur et l’insigne plaisir de présider cette cérémonie de l’inauguration de la nouvelle cloche de l’église qui, dans quelques jours, à l’instar de sa sœur de Moëze, sera électrifiée. Je me fais l’interprète du Conseil Municipal et de la population tout entière pour remercier M. le Chanoine Navarre qui, avec ses propres deniers, fera procéder à son électrification. Bien qu’il en ait coûté de nous séparer de l’ancienne cloche qui pendant de longues années avait annoncé les joies et les peines des habitants de la commune, le Conseil municipal a dû se résigner à l’envoyer à la refonte, en la remplaçant par celle qui dans quelques instants va être baptisée en votre présence et qui bientôt recommencera le travail de sa sœur aînée…

Pour terminer, je remercie au nom du Conseil municipal toutes les personnes qui ont bien voulu assister à cette belle cérémonie, en les priant d’ouvrir toutes grandes leurs oreilles pour écouter le nouveau bourdon de Saint-Froult. »


Figure 4 : En-tête du "Mois Paroissial" du doyenné de Saint-Agnant-les-Marais - juillet-août 1959

cloches5
 

Les plantes de notre région.. la salicorne

Etymologie : des mots latins sal : le sel et cornu : la corne

plant1

Il y a plusieurs variétés de plantes annuelles basses et charnues qui poussent dans le sol riche en sel marin.

Dans notre région, la salicornia europaéa est la plus répandue.
Généralement haute de moins de 30 cm, elle se repère à sa tige articulée horizontale sur laquelle s'érigent des branches latérales ressemblant à des cornes.

plant2

De couleur verte au printemps elle devient rouge à l’automne et embellit nos marais et nos côtes. En France, la majorité de la salicorne est ramassée en bord de mer et plus particulièrement dans les zones de marais salés.

plant5

La baie de Somme, la Bretagne, la Vendée et la Charente-Maritime sont les principales zones où l’on trouve la salicorne sauvage. En 2003 une dizaine d'ostréiculteurs et de sauniers de Charente-Maritime se sont lancés dans la culture de salicornes. Ils ont créé un cahier des charges signé "Poitou Charente" et en 2012 les premières cultures de salicornes ont obtenu la certification agriculture biologique.

plant6

Il existe aussi des variétés de salicornes non comestibles dont les cendres riches en soude servaient à la production du savon et du verre…
La salicorne a des qualités nutritives par sa richesse en phosphore, en calcium, en vitamines A, C, et D et par son faible dosage en lipides.
Elle se consomme en salade. Elle peut être confite dans le vinaigre. On peut la cuisiner en omelette ou la préparer comme des haricots verts. Essayez, c’est délicieux ! On l’appelle aussi : cornichon de mer, haricot de mer ou corne salée.

Claudine Guigni
(source wilkipedia et aquaportail)

 

Evénement à Saint-Froult !

La Renverse a enfin ouvert ses portes mardi 19 juillet 2016 !

yann

C’est par une température caniculaire mémorable (39° constatés dans certains jardins de Saint-Froult…) que Yann, Céline et leurs enfants vous ont accueillis dans leur nouvel établissement bien propre sentant bon la peinture fraîche.

Nous avons rencontré Yann qui nous a parlé de son nouveau quotidien et de ses premières impressions. Pour lui, cette ouverture est un aboutissement après 8 mois de démarches administratives, de nettoyage, de concept de travaux en tous genres avec son lot de surprises…, conception de leur nouveau travail, de changement de mode de vie… 'C’est la mise en place d’un nouvel outil que nous souhaitons ouvrir au partage, au public'.

bien

Après 13 années passées à m’engager professionnellement dans l’écologie, je poursuis finalement cette démarche identique dans mon engagement ».

Concrètement pour notre appétit, Céline et Yann proposent en semaine et à midi un menu maison avec un plat unique et complet pour 13,50 €. Le soir nous pourrons choisir entre une dizaine de tapas variées différentes ou un burger maison.

La maison améliorera bien sûr son menu du vendredi soir au dimanche midi : plus festif, plus original!

La Renverse

Le jour de fermeture sera le lundi.

Et puis bien sûr les horaires d’été seront de 11h à 22h, différents des horaires d’hiver de 11h à 15h, avec ouverture le vendredi soir et le samedi soir.

Yann rappelle qu’il travaille avec l’office de tourisme de Rochefort pour que le site soit reconnu comme accessible pour toutes les personnes en situation de handicap quel qu’il soit. Le restaurant est équipé en effet pour le passage de fauteuils roulants, avec les toilettes adaptées.

La Renverse

Mardi 19 juillet au soir, la terrasse s’est rempli de nombreux nouveaux clients prêts à soutenir ce jeune couple à l’écoute de sa clientèle, dynamique et sympathique, bref : plein d’avenir !

 

Le concours des Maisons Fleuries 2016

Vendredi le 28 octobre 2016"

Après réunion et délibération du jury, les différents prix furent décernés le 28 octobre à la mairie de Saint-Froult par fleuries

Monsieur Le Maire Simon VILLARD, et les élus Madame Jacqueline PHILIPPE et Madame Claudine GUIGNI.

Le 1er prix ex-aequo

fut remis à Nicole Vernet et Gabriel Walck





le 2e prix - Madame Jeunesse - le 3er prix Jocelyne Baly.

SAM_3475

Félicitations aux heureux gagnants !

fleur

Chaque participant au concours reçut un petit cadeau.





Ces prix sont gracieusement offerts par les deux associations de Saint-Froult, l'ASSF et Vis-l'Age-en-Fête, ainsi que par la mairie.

 

Conseils Municipaux

CONSEILS MUNICIPAUX SEANCE DU 12 AVRIL 2016

SEANCE DU 19 MAI 2016

SEANCE DU 20 SEPTEMBRE 2016

Pour plus d’informations, le registre des délibérations est à votre disposition aux heures habituelles d’ouverture de la mairie.

INSCRIPTION SUR LES LISTES ELECTORALES

Voter est un droit et un devoir civique.

A partir de l’âge de 18 ans et afin de pouvoir vous exprimer lors des différentes élections, vous devez vous faire inscrire sur les listes électorales de la commune.

L’inscription peut avoir lieu jusqu’au 31 décembre 2016, elle n’est pas automatique, il vous appartient d’en faire la demande.

Nous vous invitons à ne pas attendre cette dernière échéance et à vous présenter aux heures habituelles d’ouverture de la mairie (lundi, mercredi et vendredi de 8h30 à 12h30/13h30 à 18h, jeudi de 13h30 à 18h) muni d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile (facture EDF ou Télécom de moins d’1 an).

Dans le cas où il vous serait impossible de vous présenter en mairie, il vous suffit de nous le faire savoir par téléphone (05.46.84.92.44) ou par mail ( mairie@stfroult.fr ) et nous vous adresserons votre formulaire d’inscription que vous devrez nous retourner le plus rapidement possible, accompagné des photocopies d’une pièce d’identité et d’une attestation de domicile de moins d’1 an.

 

F I N

La Gazette est un projet de la municipalité de Saint-Froult, avec la collaboration de Marie-Brigitte Prévreau-Gonzalez et
Peter van der Goor, Sous la direction de Simon Villard et Jacqueline Philippe.

Clause de non-responsabilité

Bien que le contenu de ce site ait fait l'objet d'un contrôle attentif, nous déclinons toute responsabilité quant au contenu des sites extérieurs auxquels renvoient les liens.